logo-mini
_MG_2291

La plaine des Maures

La plaine des Maures

Début mai, j’ai passé deux jours dans la plaine des Maures. 10 ans que je n’avais pas foulé ces terres rouges et caillouteuses du Bassin de Vidauban. Connue des naturalistes pour sa richesse botanique, la plaine des Maures est également le dernier endroit (hormis le maquis Corse) où l’on peut croiser la Tortue de Hermann dans son milieu naturel.

Malheureusement ces habitats exceptionnels sont directement menacés par les promoteurs immobiliers et l’abandon des pratiques agropastorales traditionnelles. J’ai pu en faire l’amer constat en découvrant un bon tiers des stations que je connaissais pour abriter des espèces rares disparues sous des résidences de luxe. Tout n’a cependant pas été détruit et il reste encore quelques zones préservées !

Commençons par planter le décor avec quelques clichés de suberaies et de garrigues aux ambiances parfois africaines.